Hervé et Stéphane, journalistes pour France 3 : 150 jours ont passé...

Publié le par Maude ML

Voilà une bonne occasion de réveiller un peu ce blog endormi.

150j.jpg

 

 

 

 

 

Cette semaine, Hervé et Stéphane, reporters pour France 3, ainsi que Mohamed, Ghulam et Satar, leurs accompagnateurs ont atteint les 150 jours de détention en Afghanistan.

 

 

Aujourd'hui nous en sommes au 158e jour et l'horloge continue à tourner... Ne les oublions pas.

Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Bonjour, j'ai atterri ici par hasard parce que je me posais des questions sur ce qu'était le métier de journaliste. Et votre blog me donne quelques éléments intéressants. Je suis passionné par ce metier mais n'ayant aucun diplôme, ça coince... Heureusement que je peux vivre ma passion bénévolement à travers mon blog. Merci pout vos précieux conseils.
Répondre
J
Merci pour vos infos. J'ai trouvé un blog sur le sujet et il mérite qu'on y écrive des commentaires et de bons conseils : http://www.blogactualite.org/2015/12/retro-2015-lannee-hypermoderne.html#comment-form
Répondre
U
Appréciable blog, et surtout des infos vraiment intéressantes.
merci
Répondre
P
J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement
Répondre
L






HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net
Répondre