Londonian concerns - Chronique d'un séjour dans le métro anglais

Publié le par Maude ML

Partie une semaine en Angleterre pendant les vacances de février, voici quelques instantanés, rapportés du métro londonien.

Première constatation : pas un anglais prenant le métro ne peut échapper à la presse gratuite. Les "crieurs" sont là à chaque entrée du Tube (c'est ainsi qu'ils appellent le métro), et vous tendent inlassablement deux gratuits : London Lite ou Thelondonpaper. Plus difficile à obtenir, Metro est lui disponible tôt le matin, dans les présentoirs prévus à cet effet des différentes stations.
Lire les journaux dans le métro londonien est une religion. A l'heure de la débauche, entre 17 et 19 heures, les passagers parcourent les articles avec avidité. Il n'est pas rare que des journaux restent sur les sièges à la fin d'un trajet, vite repris par les voyageurs suivants qui recommencent le même manège. Ils sont ainsi assis, les uns à côté des autres, les journaux alignés sur les genoux, à dévorer l'information.


Mais cette information, en quoi consiste-t'elle ? Des faits divers, des pages people... des recettes et idées cuisine, que les mères de familles n'hésitent pas à déchirer pour les conserver jusqu'au repas du soir. L'information est traitée de manière divertissante surtout, voire choquante.

Ainsi, à la Une de Metro du vendredi 23 février, on découvre une photo tirée des caméras de surveillance du Tube, montrant un jeune homme armé dans le métro nord-londonien, accusé de trois tentatives de meurtre sur des voyageurs de l'une des lignes de métro, quelques semaines plus tôt. De quoi choquer lorsque l'on se trouve dans ce même métro ! Mais dans ces journaux, on suit aussi l'actualité plus légère, et évidemment très populaire, de la famille royale. On apprend ainsi que le prince Harry va être envoyé en Irak dans le cadre de son service militaire. Côté people, on s'intéresse beaucoup aux stars américaines, notamment Britney Spears, qui, déprimée semble-t'il, tournerait mal.

(Image : bbc.co.uk)

Publié dans Voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ca sent le vécu tout ça : " This is Oxford Circus, change to the Bakerloo line. Please mind the gap beetwin the train and the plateform. MIND THE GAP! MIND THE GAP! MIND THE GAP!..."
Répondre
M
Bien vu !