L'IUT de Tours entre dans la grève

Publié le par Maude ML

Depuis jeudi 12 mars 2009, les cours se sont arrêtés à l'IUT de Tours. Enseignants-chercheurs, étudiants et direction sont unis pour protester contre des réformes qui, selon eux, représentent une menace pour les IUT.
Après 1h30 d'échanges, l'assemblée générale a voté "l'arrêt total des activités administratives, pédagogiques et techniques à partir du jeudi 12 mars. Cette décision est reconductible en attente de la réponse ministérielle à  l'ultimatum du 20 mars" (votants : 127, pour : 113, contre : 11, blancs : 3). L’assemblée appelle par ailleurs "tous les étudiants et personnels de l’IUT à participer à toutes les manifestations unitaires, notamment celle du 19 mars". La coordination nationale, de son côté, appelle à la démission en masse des chefs de départements d'IUT le 20 mars prochain, afin de faire plier le gouvernement. Les IUT de Cherbourg, Cachan, Caen, Pau, Mont-de-Marsan, Evreux et Toulon ont déclaré suivre cet appel.

A Tours, la prochaine assemblée unitaire des personnels et étudiants est prévue lundi 16 mars à 9h. Un message de la directrice de l'IUT de Tours, Danielle Poder, précise : "Compte tenu de leur statut particulier de salariés, pour les stagiaires de formation continue et  d'apprentissage, les enseignements  sont exceptionnellement maintenus, tout comme la journée portes-ouvertes du samedi 14 mars." L'accès aux studios audiovisuels est aussi pour l'instant autorisé, mais il nous a été précisé que cela pourrait changer à partir de lundi, selon les décisions de l'assemblée.


Photo : Maude Milekovic-Leroy, 13 mars 2009, IUT de Tours. Tous droits réservés.


Depuis la rentrée 2008, l'ensemble des IUT de France demande le retrait du système de dotation dit "SYMPA" (SYstème de répartition des Moyens à la Performance et à l’Activité), le fléchage ministériel par décret des moyens en fonctionnement et en postes, la prise en compte des revendications étudiantes élaborées par la coordination nationale étudiante, le retrait de la loi LRU, et des projets de réformes Pécresse / Darcos. La semaine dernière, l'IUT de Tours a appris que son budget serait réduit d'environ 30%. Une mesure jugée inacceptable par l'ensemble de la communauté.
"Chaque année, les IUT forment 131 000 étudiants, futurs professionnels de talent plebiscités par les recruteurs. Les 115 instituts répartis sur l'ensemble du territoire proposent 25 spécialités de DUT et près de 700 licences professionnelles, des parcours diversifiés avec une valeur commune : l'aptitude à évoluer et à réussir sa carrière professionnelle..." (citation du site de l'Assemblée des IUT de France). Autant dire que les réformes et réduction de budget entreprises signeraient, sinon la mort de l'IUT, l'enterrement d'un système de formation.


Pour aller plus loin :

- "IUT de Tours en lutte", un blog pour suivre la mobilisation à l'IUT de Tours.
- "Sauvons les IUT... et au-delà", le blog de la coordination nationale des personnels enseignants et non-enseignants.
- La carte de France Google de la mobilisation des IUT (avec actualisations régulières).
- Groupe Facebook : "sauvons les IUT".
- Le site officiel des IUT de France (voir rubrique "communiqués" pour plus d'informations sur la mobilisation des IUT en France).
- Le site officiel de l'IUT de Tours - qui ne fait pour l'insant pas mention du mouvement qui secoue ses murs.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
il seria prevu une baisse de 40% du budget pour les années prochaine pour l'IUT. dixit un prof de génie biologique de l'IUT lors du blocage des tanneurs mardi.
Répondre