Licence professionnelle à l’IUT de Tours : beaucoup de projets

Publié le par Maude ML

Début en douceur – à 14 heures – ce mercredi 1e octobre, pour la réunion de rentrée qui a lancé cette nouvelle année à l’IUT de Tours.
La promotion 2008-2009 des licences professionnelles de journalisme à l’IUT de Tours compte, toutes sections confondues (presse écrite, radio, télévision) une trentaine d’étudiants, dont les deux tiers environ sont en formation initiale. Les autres sont en contrat d'alternance : c'est à dire qu'ils travaillent en même temps dans une entreprise de presse, qui leur paye leur formation et les rémunère, et que leurs cours sont aménagés spécifiquement, au rythme d'un mois en entreprise, un mois à l'IUT.
Une dizaine d’étudiants sont aussi inscrits en licence professionnelle, qu'ils réalisent à l’étranger, à Malaga en Espagne ou dans le Colorado aux Etats-Unis dans des universités partenaires de celle de Tours.
La grosse majorité des étudiants de la nouvelle promotion de licence professionnelle est issue de la 2e année de DUT à Tours et sept viennent de l’année spéciale (ASJ), ce qui est mon cas. Il y a aussi cette année quelques recrues venant de « l’extérieur » : quatre diplômées de Lannion (DUT ou une licence pro journalisme) ainsi que deux étudiantes qui n’ont pas de diplôme en journalisme préalable mais qui justifient d’un (très) bon bagage professionnel.

Le gros de la formation : les projets tutorés
Le programme de l’année s’annonce d’ores et déjà chargé. En plus des cours communs organisés tout au long de l’année (géopolitique, sciences politiques, droit, anglais…), des projets tutorés permettent d’ancrer la formation dans un cadre professionnel :
- Les étudiants spécialisés en presse écrite auront pour objectif la réalisation d’un site internet de type « blog de quartier », alimenté de sujets magazines. Un projet largement inspiré de la réalisation, l’an dernier, de l'Hugo Blog
par une promotion de l'Institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine (IJBA), ou bien encore la belle réussite du Bondy Blog et de ses déclinaisons à Dakar, Neuilly, Lyon et Marseille. Le quartier suggéré pour une telle réalisation à Tours est celui du Sanitas.
- Côté spécialisation radio, un partenariat est établi depuis plusieurs années avec France Bleu Touraine, dont le siège est à Tours. Les licences radio reprennent en charge l'émission hebdomadaire sur l’actualité étudiante, intitulée Amphibis.
- En télévision enfin, qui est la spécialisation que j'ai choisie, il existe le même type de partenariat avec la chaîne locale TV Tours. Nous aurons la responsabilité d’un magazine bimensuel sur l’actualité étudiante, intitulé Matafac. De plus, il se pourrait que nous partions, lors des vacances de Pâques, dans l’oasis de Figuig, au Maroc, afin de réaliser des reportages, comme l'ont fait les années précédentes les licences radio et presse écrite (sous réserve d’obtention des fonds nécessaires au voyage).


Pour finir, veuillez m'excuser pour l'irrégularité de mes publications en ce moment. N'ayant plus accès à Internet 24h/24, j'ai un peu de mal à m'organiser. Ce problème devrait être réglé d'ici quinze jours environ.

Publié dans Ecoles de journalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
sltje prépare actuellement le dossier de candidature pour la licence pro info com option journalisme à l'IUT de Tours et j'aurais aimé avoir un petit conseil concernant la lettre de motivation. J'ai déjà des stages dans la presse écrite et un atelier de 4/5 mois à la radio. Que me conseillerais-tu de mettre en avant ? Comment pourrais-je essayer de me différencier, ne sortant pas des DUT journalisme de Tours ou Lannion ?
Répondre
C
Ca s'est très bien passé ! Bon on est encore en phase inscription-découverte du programme-visite des lieux, mais le jour de la rentrée a été énorme, un bon bizutage intelligent (mais je ne peux pas trop en dire plus). La promo est bonne, ya une bonne ambiance (il parait que les profs sont contents du groupe), l'école est sympathique. Au prog, en fin d'année, voyage études d'une semaine dans un pays étranger pour réaliser de A à Z un magazine de 100 pages. Début des piges de week end en janvier, stage en PQR l'été, bref du classique. Par contre, la moitié de la promo n'a pas son permis (moi compris), ca a fait trembler la direction :D
Répondre
G
un blog local de quartier ? ça pourrait être intéressant comme idée
Répondre
P
Bonjour ,Au moment ou la crise financière neutralise des hommes,  femmes , jeunes et vieux , l'Afrique est malheureusement oubliée.Pour la première fois, des économistes africains donnent leurs solutions concernant la dette africaine dans un ouvrage de référence pour qui s'intéresse à l'économie africaine.Selon monsieur Désiré Mandilou la dette entre pays ne se rembourse pas ! Il le démontre dans sa contribution à l'ouvrage collectif"LA DETTE AFRICAINE L'ÉTAT DES SAVOIRS par MANDILOU DÉSIRÉ".http://www.myspace.com/desiremandilouQu'en pensez-vous ?
Répondre
M
<br /> J'en pense que c'est un bon exemple pour illustrer ce qu'on appelle, en journalisme, le principe du « mort kilométrique » : si l'un de nos voisins est tué au coin de notre rue, cela aura pour nous<br /> plus d’impact que cent personnes tuées à l'autre bout du pays, et plus encore que mille victimes dans un pays éloigné (et ainsi de suite). Plus l’événement est proche de nous plus il a de<br /> l’importance. Même si l'on peut trouver cela très injuste, c'est une réalité.<br /> <br /> <br />
L
Le programme a l'air intéressant ! Je regrette de pas avoir fait des etudes de journalisme au lieu du droit
Répondre
M
<br /> On peut faire des études de journalisme après des études de droit ! ;)<br /> <br /> <br />