Ecoles de journalisme : faut-il encore enseigner la presse écrite ?

Publié le par Maude ML

Cette question, relevée sur la newsletter de Categorynet.com le 25 juillet dernier, provient du blog de Philippe Couve, journaliste et membre de l'atelier des médias de RFI. Elle renvoie à une discussion initiée par Paul Bradshaw sur Seesmic... Paul Bradshaw qui, lui, est journaliste freelance et maître de conférences en Angleterre, spécialiste du journalisme en ligne et des magazines.

A-t-on encore besoin de journalistes sortant des écoles avec une formation en presse écrite ? Est-il toujours pertinent de former des étudiants pour une industrie qui ne veut pas d’eux et licencie à tour de bras... I
l est vrai que la question mérite d'être posée, toute aussi surprenante soit-elle. Pour beaucoup, le seul avenir possible est ailleurs, en radio ou en télévision, et de plus en plus sur internet.
Le média internet n'a pas encore tout à fait trouvé sa place dans les enseignements théoriques et initiaux, même si toutes les écoles ont bien noté l'importance des possibilités qu'offre ce média dans l'exercice du journalisme. Les écoles incitent notamment leurs élèves à créer des blogs, mettant en place des plateformes plus ou moins encadrées pour les accueillir. Mais l'enseignement du journalisme web reste encore diffus et désorganisé.


Photo : Etudiants en journalisme - ©berbercarpet (flickr)

L'écrit, ciment du métier
Aujourd'hui, l'apprentissage de l'écriture journalistique demeure la base de l'enseignement du métier. Dans tous les établissements, les cours sur la presse écrite traditionnelle dominent d'ailleurs la première année d'études. Ce n'est qu'après avoir franchi le cap de l'écrit que les élèves passent aux spécialisations de télévision ou de radio. Et dans ces deux médias, le travail de commentaire passe aussi par l'écrit. Ce n'est pas parce que la télévision ou la radio ne sont pas des médias "lus" qu'ils ne sont pas "écrits". En effet, les journalistes de l'audiovisuel préparent toujours leurs sujets et leurs interventions par écrit - hors cas exceptionnels, lorsqu'ils sont obligés d'improviser : une information de dernière minute, un problème technique...
Enfin, il faut tout de même noter que les journaux papier ne sont pas encore morts !
La presse magazine française, par exemple, est encore aujourd'hui en pleine forme. Il serait dommage de la ruiner en la privant de journalistes bien formés.
La fin de l'enseignement de la presse écrite n'est donc pas encore pour demain. Toutefois, il est essentiel que les élèves  journalistes ne se limitent pas à l'écrit, car cette seule compétence n'est plus suffisante.

Et vous, qu'en pensez-vous ?


Publié dans Ecoles de journalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
a force de travailler sur différents sites et d'essayer d'imaginer des cours pour des étudiants en journalisme plus spécifiquement Web, force m'est de constater que les fondamentaux de l'écriture Web sont essentiellement eux de la presse écrite. Et curieusement, plus spécifiquement ceux de la presse magazine. Car les pages Web restant en ligne bien plus longtemps qu'un quotidien ne reste dans les mains de ses lecteurs, elles sont donc bien plus longtemps soumises au regard critique des Internautes. Elles sont également confrontées à beaucoup plus de concurrence. Elles doivent donc être irréprochables (enfin, le plus possible, restons réaliste).Et quand je lis les précis de l'écriture Web en vogue, ils ne donnent pas d'autres conseils que ceux des enseignants en presse écrite.C'en est parfois confondant. 
Répondre
M
J'aime beaucoup tes articles, je les trouves pertinents (bien que je les aient pas tous lus :P).Petite question indiscrète: est-tu journaliste dans la vrai vie?
Répondre
M
<br /> Ce n'est pas du tout indiscret, puisque j'en parle justement très ouvertement sur ce blog... Je ne suis donc pas encore journaliste à plein temps, mais étudiante en journalisme. Ce qui ne m'empêche<br /> pas d'intégrer très régulièrement des rédactions comme stagiaire ou en CDD pendant les vacances par exemple.<br /> <br /> <br />
K
Juste un petit com' pour te dire que j'ai mis un lien de ton blog sur le mien
Répondre
M
<br /> Et bien... merci beaucoup, je ne manquerai pas d'aller le visiter :)<br /> <br /> <br />
K
Jespère bien que le journalisme n'est pas mort : je veux en faire mon métier. Et, pour l'instant, dans la presse écrite (je n'ai que 15 ans)
Répondre
M
<br /> Alors je te souhaite bonne chance, et si tu as besoin de conseils, n'hésite pas. Mais vu que tu sais exactement ce que tu veux, tu as l'air bien parti ! ;)<br /> <br /> <br />
S
ah la vie étudiante
Répondre