De l'utilité des réseaux sociaux pour les journalistes

Publié le par Maude ML


"Comment ça, t'es pas sur Facebook ? Attends, mais c'est grave, il faut ab-so-lu-ment t'inscrire..."

Difficile d'y échapper. Twitter, Viadeo, MySpace, Facebook, Copainsdavant... on ne parle que d'eux, et partout il faut se faire inviter, s'inscrire, faire connaissance, retrouver ses "amis".
Quelle utilité pour les journalistes ? Tout d'abord, ils offrent la possibilité de garder un contact régulier et simple avec des personnes éloignées : amis/collègues/connaissances (rayer la mention inutile). Ils permettent parfois de diffuser un CV gratuitement, de mettre en valeur des compétences professionnelles aussi bien que personnelles, de chercher un emploi, un logement... Ou bien encore d'effectuer des recherches de personnes par catégories (par emploi, par établissements scolaires, par nom, par lieu d'habitation, etc.), afin de faire connaissance avec ces personnes.
Ainsi, sur Copainsdavant j'ai pu observer qu'une dizaine de mes voisins, que je ne connais pas, sont connectés et souhaiteraient rencontrer d'autres habitants du quartier. Sur Myspace, j'ai découvert et fait partager la musique d'un groupe d'amis en MP3. Sur Facebook, je me suis inscrite - entre autres - aux groupes "Journalistes & Pigistes francophones", "Reporters Sans Frontières", "International Journalists' Network (IJNet)", "Observatoire des Médias" et ainsi de suite, pour me tenir au courant de l'actualité du monde journalistique...

Rendre visible les publications

Mais au-delà de la simple distraction et des rencontres, j'ai appris - aussi étonnant que cela puisse paraître - qu'un réseau social comme Facebook peut être un outil de travail "pro".
C'était un mercredi après-midi, au cours d'une demi-journée de formation  au site internet d'un hebdomadaire, pour lequel je dois effectuer un stage cet été... Au programme notamment, une initiation aux réseaux sociaux. Ou comment détourner un instrument censé être "de loisirs" en outil professionnel !
Moi qui utilisais déjà Facebook et d'autres réseaux pour promouvoir mon CV et mon blog, me voici face à l'équipe du site d'un hebdomadaire tout ce qu'il y a de plus sérieux, encouragée à faire la promotion de chacun des articles publiés sur les réseaux sociaux. Et ce n'est pas pour rien : avec plus de 80 millions de membres à travers le monde dont plus d'1,4 million d'inscrits sur le réseau français, on est visible lorsqu'on publie sur Facebook !



En quelques chiffres (2007) :

 
88% des jeunes âgés de 15 à 24 ans connaissent MySpace. 38% des internautes ont déjà entendu parler de Facebook. 12% connaissent le site Viadeo, (réseau professionnel). Seuls 38% des internautes ne connaissent aucun des réseaux sociaux testés (MySpace, Facebook, Viadeo, Frienster, SmallWorld et Twitter).

Enquête réalisée par l'IFOP pour le Journal du Dimanche, reprise sur lemondedublog.com en décembre 2007. Echantillon de 1021 personnes, représentatif de la population internaute française âgée de 15 ans et plus. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne sur Internet, du 28 au 30 novembre 2007.


Lectures parallèles :
-
Attention, les journalistes rôdent sur les réseaux sociaux, un article de G. Faure pour Rue89.
- Interview de Ben Hammersley,
Le journalisme totalement multimédia et ses limites, par P. Couve.
- Et parce qu'on ne plaisante pas avec les choses sérieuses :
Les journalistes sur-consomment-ils du Facebook ? par François de Rochebouët.


Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Pour les réseaux sociaux professionnels c'est un bon accélérateur de contact. Je suis très satisfaite de VIADEO.Pour les personnes anglaises, ou métrisant la langue de SHAKESPEARE, ACADEMY n'est pas mal du tout !
Répondre
C
Sympa ce blog ! Beaucoup d'infos, de liens, de lecture.
Répondre