Un prix de journalisme en mémoire d'Anne Lorraine Schmitt

Publié le par Maude ML

L'association des journalistes de défense (AJD), a lancé un nouveau prix de journalisme, qui porte le nom d'Anne-Lorraine Schmitt, en hommage à l'étudiante en journalisme du CELSA, assassinée dans le RER D en novembre 2007. L'association avait déjà fait d’Anne-Lorraine un de ses membres, à titre posthume.

"Ce Prix a pour but d’aider les jeunes journalistes intéressés par les sujets de Défense et de sécurité globale à se lancer dans le métier, de promouvoir l’esprit du journalisme de Défense et de sécurité globale, enfin de contribuer au rayonnement de l’Association des journalistes de Défense. Ce Prix récompense chaque année le meilleur reportage d’actualité parmi les sujets retenus par le jury." (extrait du réglement) A la clé, un chèque d’une valeur de 1 000 euros et l'offre gracieuse des droits d’adhésion à l’association pour les deux années suivant la remise du prix. De plus, l’Institution de gestion sociale des armées (IGeSA) accorde un séjour d’une semaine valable pour deux personnes en pension complète dans un de ses établissements. Et Hamsa Press offre un stage professionnel d’1 mois, renouvelable une fois.

Des conditions plutôt souples
Tous les jeunes journalistes âgés de moins de 30 ans, peuvent y participer, qu'ils soient salariés permanents d’un média, salariés pigistes ou étudiants en école de journalisme en dernière année de formation.
Les participants doivent présenter un reportage écrit, radio (maxi 60 minutes), photo (18 x 64 cm), audiovisuel (maxi 60 minutes), dessin ou Internet (en langue française) relatif aux "questions de Défense et de sécurité globale". Le document peut avoir été réalisé en France ou à l’étranger, entre le mois de juin de l’année précédente et le mois de juin de l’année de remise du Prix. "Sur le fond comme sur la forme, le sujet est libre mais il doit nécessairement traiter d’un aspect lié à l’actualité de la Défense ou de la sécurité globale : opérations, budget, social, technologies, industrie, économie…" (extrait du réglement)

Quant aux critères de sélection, les voici :
- l’originalité du sujet traité et la difficulté éventuelle de sa réalisation
- la rigueur et l’honnêteté de l’enquête
- le courage éventuellement démontré pour le réaliser
- le souci de la pédagogie dans le contenu.

Un prix-hommage
Anne-Lorraine Schmitt avait 23 ans. C'était, aux dires de tous, une étudiante modèle : elle avait obtenu son baccalauréat avec mention très bien, fait Hypokhâgne, sciences-po et commencé un master de journalisme au Celsa. Très engagée dans le mouvement scout, elle était l’aînée de cinq enfants. Elle avait rendez-vous avec ses parents, le dimanche 25 novembre 2007, à la gare d’Orry-la-Ville pour aller à la messe. Mais dans le RER D, elle a croisé le chemin de Thierry Dève-Oglou, déjà condamné pour viol en 1996. Refusant de se soumettre à son agresseur et réussissant à blesser ce dernier, Anne-Lorraine a reçu plus de 30 coups de couteaux avant de succomber à ses blessures.


Lectures parallèles :

Règlement complet du prix sur le site de l'AJD.
Toute l'
actualité des prix, concours et bourses de journalisme, sur Categorynet.com.

Précisions :
L'association des journalistes de défense (AJD) et le CELSA, contactés pour recueillir leurs témoignages, n'ont pas donné suite à mes demandes.


Publié dans Ecoles de journalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article