Journaliste reporter d'images, un métier jugé "incroyable" par les étudiants

Publié le par Maude ML

Quel métier vous fait rêver ? C’est la question à laquelle 300 étudiants français, âgés de 18 à 25 ans ont répondu afin d'établir un classement des 100 métiers "incroyables" qu'ils préfèrent.
Lancé par le site d’orientation et d’offres d’emploi spécialisé dans les activités "aventure, atypique, passion" Mon
Incroyable Job, cette étude* révèle que le métier de journaliste reporter d'image est considéré comme incroyable, juste après celui d'acteur !journaliste-reporter-d-image.JPG

Extrait du TOP 100 des métiers incroyables 18/25 ans :

Top 1 : Acteur
Top 2 : Journaliste Reporter d’Image
Top 3 : Ambassadeur
Top 4 : Chanteur
Top 5 : Pilote d’avion


En 21ème position, on retrouve également le métier de rédacteur en chef, en 22ème position le photographe, et enfin en 76ème position,  celui de journaliste presse écrite & web.
Pourquoi cette étude ? "Les métiers rêvés par les jeunes générations éclairent sur leurs aspirations", est-il expliqué sur le site. "Nos 18-25 sont « cablés », mondialisés et citoyens !"
Le métier de journaliste fait rêver, ce n'est pas vraiment une nouveauté. Mais tandis que la planète s’emballe autour des médias people, de Utube, des blogs et de l’information numérique, ce n'est plus Tintin, grand reporter, qui représente la référence. La presse écrite est reléguée en fin de liste. Les jeunes auraient-ils senti la crise de la presse ? En tout cas, même s'ils sont plus proches aujourd'hui des nouvelles technologies, leur média de prédilection reste la télévision... En effet, le web n'est encore pas jugé très fiable (ici un article d'Europe 1 sur la fiabilité des sites santé). Pas étonnant donc que les envoyés spéciaux de télévision, caméras à l'épaule, les fassent toujours rêver.


* Méthodologie : 300 étudiants de 18 à 25 ans, sur l’ensemble du territoire français et outre mer, ont classé leurs 100 métiers incroyables préférés parmi une liste de 300. Les étudiants viennent d’Ecoles de commerce (146/300), d’écoles d’ingénieurs (87/300), et d’universités (67/300).

www.monincroyablejob.com

Publié dans Insolite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
moi aussi snif en tout cas, si un jour vous voulez m interviewer, sa serait avec grand plaisir!
Répondre
M
Pourquoi pas ? On m'a bien interviewée moi-même, j'en ai été la première surprise !
C
Bonsoir, je découvre ton blog... Hum je viens de participer à un forum des métiers "journaliste", effectivement le reporter "n'est plus d'actualité". Et je pense qu'au contraire quand les jeunes sont venus me voir c'était bien pour la presse écrite... Peut être parce que nous sommes en zone rurale (qui n'est pas péjoratif), ils s'étaient déjà renseignés et avaient lu. A mec côtés justement les nouvelles technologies... et pas vraiment de succès parce que pas encore (et pourquoi pas) très crédibles...Moi je ne suis pas passée par une école j'ai donc eu un discours "marginal" foncièrement réaliste de la réalité du terrain, et malgré tout optimiste. A bientôt
Répondre
M
De toute façon, c'est toujours par la presse écrite que l'on commence... même en radio ou en télévision, il faut savoir écrire. C'est une des bases du métier, avec la curiosité, le dynamisme et la jugeote.
@
C'est intéressant effectivement, cet écart entre JRI et presse écrite... mais ce que j'en retiens surtout, c'est la fausse idée que ce font les gens du métier de reporter d'images. Et tu as dû te rendre compte toi-même que parmi les étudiants de l'IUT, il y en a qui tombent de haut quand ils découvrent les réalités du métierTom, promo 2005 de l'IUT
Répondre
M
Pour l'instant, tous n'ont pas encore fait de stages, j'attends de voir ! La "réalité" de l'école, même si l'on nous forme au terrain, est encore loin de la "réalité" des rédactions (tous médias confondus). Et moi-même avec ma petite expérience, je pense que je peux encore tomber de haut, en mettant les pieds dans des rédactions audiovisuelles, web, ou bien encore dans des grands titres nationaux... l'ambiance doit être tout à fait différente de ce que j'ai connu pour l'instant, en PQR et presse locale. En même temps, les stages, c'est fait pour ça...