L'écho des rédactions

Publié le par Maude ML

Et voilà, j'ai à nouveau quitté une rédaction... C'est aujourd'hui celles de Racines, magazine des seniors en Vendée, Anjou et Deux-Sèvres, le magazine qui se dit "du temps de vivre", et où pour moi, il a vraiment fait bon travailler... Une fois encore, j'ai beaucoup appris de cette expérience comme remplaçante.

J'avais déjà pénétré dans des rédactions d'hebdos ou de quotidiens comme stagiaire, remplaçante, correspondante... et je n'y avais finalement pas trouvé une si grande différence. Un journaliste, maître de mon premier stage, m'avait dit : "Tu verras, le rythme hebdo, ce n'est pas si facile. Ce n'est pas parce qu'on a une semaine pour boucler le journal qu'on passe son temps à ne rien faire. Le travail dans un quotidien, c'est un sprint d'une journée, mais le travail dans un hebdo, c'est un marathon d'une semaine..." Et il n'avait pas tord. L'esprit y est différent, selon qu'on a (ou pas) le bouclage du soir en tête... Mais en définitive, la charge de travail est la même : on en fait le plus possible tout au long de la journée (si l'on est consciencieux !)

Mais c'est avec ce magazine (mensuel) que j'ai vu la plus grande différence. 
En locale quotidienne ou hebdo, je me précipitais généralement sur mon sujet pour aller interviewer des gens directement sur le terrain, selon les dépêches et l'actu du jour ou de la semaine. Sur mon agenda, de petites incises indiquant les conférences de presses et autres rendez-vous incontournables ponctuant l'actualité de la commune ou des environs. Vite, vite, il fallait aller vite !

En magazine, l'actualité est moins insistante et plus travaillée. On développe les sujets,
creuse beaucoup plus, pour créer des dossiers de fond. Et on prend le temps d'étudier le terrain, d'analyser, de récolter des témoignages construits, travaillés, et qui se répondent... Les personnes qui interviennent dans les pages ne sont pas prises sur le vif, mais contactées auparavant : on prend le temps d'expliquer la démarche, on prend rendez-vous dans la semaine voire quinze jours plus tard... 

La charge de travail est aussi la même, en termes de temps écoulé, mais à la fois différente, puisque tout est plus "creusé". Et j'apprécie ces deux rythmes... metronome.jpg

 

Publié dans Ecoles de journalisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Bonjour Maude,Journaliste, beau métier, bravo!!!A bientôt, bon courage!
Répondre
M
C'est vrai, et c'est un plaisir de l'exercer. A bientôt !
M
Bonjour Maude.Merci pour ton commentaire. Mais, étant débutant, comment fais-ton pour rejoindre ta communauté ?Merci d'avance.Matthieu
Répondre
M
Pour rejoindre la communauté "Apprentis journalistes", il faut tout d'abord que votre blog ait été créé ou soit passé en V2. Si c'est le cas, allez sur le lien :<br /> http://www.over-blog.com/com-1008046082/Apprentis+journalistes.html <br /> Puis cliquez simplement sur "rejoindre la communauté", et suivez les consignes !
L
Bonjour :) j'ai découvert ce blog via Categorynet, très sympa... et ô surprise, un lien vers mon blog, donc merci :) Pourriez-vous me contacter svp ? merci par avance informer@noos.fr
Répondre
M
Merci beaucoup de votre message. Je prépare actuellement ma rentrée, mais je vous contacterai dès que j'aurai un peu plus de temps... A bientôt donc !
F
Belle écriture... Drôle de boulot (j'ai pratiqué...). Bonne continuation, donc.Frédéric Kroutchev
Répondre
M
Merci !
M
moi se serait plutôt le contraire, j'ai du mal à me faire au ryhtme de la PHR par contre, le mag je maitrîse comme personne sans vouloir me vanter !   hihihi :D
Répondre