Arrogante comédie des rencontres arrangées...

Publié le par Maude ML

(Billet d'humeur sur un petit souvenir de terrain)

Je n'aime pas... l'ambiance feutrée des rencontres avec certaines célébrités (ou devrais-je préciser "acteurs" ? le mot est dit : le mal est fait), qui nous laissent comme la fâcheuse impression qu'on ne sait rien, qu'on est piétinables, et que, tout simplement, pour eux l'on n'existe pas.
Je n'aime pas qu'on nous survole du regard comme si nous n'étions qu'intrus dans leurs conférences de presse. Et je n'aime pas devoir secouer mon carton d'invitation sous le nez de l'attachée de presse, pour prouver que oui, j'ai ma place parmi eux.
Je n'aime pas leur air dédaigneux qui semble dire "Tu es trop jeune, petite, va donc jouer à la poupée et reviens quand tu connaîtras ma carrière et mon oeuvre par coeur... ou non, plutôt, plante-toi devant ton écran de télé, et ne reviens jamais !"
Au diable les méprisants, qui n'essaient même pas de comprendre le travail d'autrui, quand ils jouent ensuite le beau rôle de star serviable et généreuse, devant les caméras et les photographes, avec les associations, les jeunes qui suivent leur traces, et autres fantaisies.
Et au diable les articles que l'on se doit d'écrire pour leur passer la pommade, parce que quand même, "Les gens les aiment, et c'est vachement bien ce qu'ils font..."

Publié dans People

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je m'arrête sur cet article pour te dire une ou deux choses. J'apprécie un point important dans l'exercice de ton métier : pas de fautes d'orthographes. De plus, tu n'acceptes pas pour argent comptant les bonnes pensées uniques du manuel du bon citoyen Béni-oui-oui sans pour sombrer dans l'excès.j'aime bien passer picorer sur ton blog.j'ai picoré sur d'autres liens de jeunes journalistes en sautant d'un mur à l'autre. Y en a, franchement, c'est les chiens écrasés de la presse locale...:Dméchante moi ?Nan !!! nan, nan, nan.Ne change rien.Ca me va.
Répondre
M
<br /> Ah, alors, là, tu touches un point sensible : les fautes d'orthographe, je déteste... et il faut dire que je suis du genre méticuleuse, voire maniaque. J'ai fait souffrir pas mal de monde dans mon<br /> entourage à cause de ça, je ne peux m'empêcher de corriger les gens même quand c'est déplacé !<br /> Pour le reste, je ne sais quoi dire. J'essaie en effet de ne pas me conformer aux modèles bien pensants, toutefois j'ai à coeur de rester respectueuse. Et en ce qui concerne les chiens écrasés vus<br /> sur d'autres sites, je ne vois pas vraiment l'intérêt de reproduire sur mon blog ce qui est déjà paru ailleurs !<br /> <br /> <br />
M
arf, tu sais, c'est souvent comme ça... le pire je crois que ce sont les acteurs, y'a pas à dire "c'est une race à part..."
Répondre
F
Curieusement, les plus grands sont souvent les plus simples mais il est d'autant plus agaçant de devoir essuyer le mépris d'une starlette populaire - mais éphémère - au talent incertain (comme la télé en génère beaucoup...).Bon courage,Et n'oublie pas que quoi qu'il arrive, tu as le dernier mot ! ;)
Répondre
M
Heureusement ! Ta remarque me rappelle aussi ces personnes qui vous disent "Ah, je vous dis cela, mais ne l'écrivez pas... par contre, il faut absolument que vous disiez ceci dans votre article !" Grrr...
A
De retour de vacances, c'est avec grand plaisir, Maude, que je t'ouvre les portes de ma communauté "l'écriture dans tous ses états". J'espère que tu y trouveras un lieu de partage , de libre expression et de large diffusion de tes écrits.Encore désolée pour le retard...Amicalement,Alaligne
Répondre
M
Merci beaucoup. Aucun problème de retard, ça n'a duré que l'espace de deux jours... je ne suis pas si pressée !Bonne continuation.